Rhapsodie en errance majeure

Rhapsodie en errance majeure de Natasha Mashkevich

Documentaire


« Rhapsodie en errance majeure » réalisé par Natasha Mashkevich, 2020
En développement
Chef opératrice: Naïs Van Laer , Musique originale: Déborah Bombard-Golicki

Synopsis : « Rhapsodie en errance majeure » raconte l’histoire de la création de la 6ème Symphonie de Tchaïkovsky, par le chef d’orchestre Ilya Mashkevich, mon père. Les répétitions s’enchaînent et s’entremêlent avec l’histoire de l’exil de ma famille ayant fui le Kirghizistan lors de la chute du bloc soviétique. Je marche sur les pas de mon enfance et de l’histoire de mes parents pour questionner l’héritage de l’exil et de la fuite. Une fugue musicale guidée par ma voix off oscillant entre le Russe et le Français, la langue du cœur et la langue d’adoption.

Un voyage d’Est en Ouest qui lie intimement la création artistique à l’histoire de l’exil.

Après avoir été diplômée du Conservatoire Royal de Bruxelles en Art Dramatique, Natasha Mashkevich poursuit sa formation avec Jack Waltzer, Susana Lastreto, Boris Rabey, Nita Klein, Mathilde Monnier, Frédéric Fonteyne, Jordan Beswick, Ariane Mnouchkine… Dernièrement, Natasha a tourné pour Victoria Yakubov dans «Olma Djon» et s’est ensuite tournée vers l’écriture. Elle réalise « La lettre à Noémie » en 2018 puis « Iktam » en 2019. Elle prépare aujourd’hui deux documentaires pour le cinéma et un court-métrage de fiction.

Naïs Van Laer a été formée à l’École Nationale des Beaux-Arts de Valence puis de Lyon pendant cinq ans jusqu’en 2008 sous la tutelle du documentariste Olivier Zabat. Elle a réalisé plusieurs courts-métrages documentaire à fort engagement social et artistique dont certains ont étés diffusés lors du festival Géométries Virtuelles à Phnom Penh, Cambodge, en 2010. Elle est aussi cadreuse sur les projets d’autres réalisateurs.trices et s’investit dans la diffusion du documentaire de création en assurant la programmation des Pommes Sauvages, une association qui accueille des cinéastes en résidences d’écriture et organise des soirées dédiées au cinéma documentaire et à la musique. Son site ici .

Violoncelliste et passionnée de cinéma, Déborah est une jeune compositrice de musique de films. Sa force : une véritable maîtrise de l’écriture musicale due à sa formation classique, alliant un goût et une connaissance de la scène musicale contemporaine rock, électro et indé. Ce qui lui permet une grande capacité d’ouverture, d’adaptation et de création.Diplômée du conservatoire de Paris, Déborah est capable de composer et de jouer de multiples instruments comme le violoncelle, la guitare, le piano et la basse, elle a aussi en poche un diplôme de chant lyrique ainsi qu’un master de musicologie de la Sorbonne. Déborah a à ce jour réalisé la musique d’une vingtaine de courts et moyens métrages, documentaires, web série et elle compose actuellement la musique de 2 pièces de théâtre. Son site ici.

Ilya Mashekich est le sujet du portrait de « Rapsodie en errance majeure ». Né à Frounze (Kirghizstan), Ilya entreprend les études au Conservatoire de Gorki où il devient chef de chœur. Il part ensuite à St Petersbourg pour travailler la direction d’orchestre avec le professeur Mussine, dont les élèves sont mondialement connus : (Gergiev, Timerkanov etc.). Il poursuit sa carrière par une tournée au Japon, où il dirige avec grand succès l’Orchestre Philarmonique de Tokyo et Nagoya. Ilya Mashkevich maitrise un grand répertoire qui s’étend de Haydn et Mozart à Prokofiev et Ksenakis. Ainsi que à des compositeurs et œuvres plus rarement joués. Il continue à travailler en tant que chef d’orchestre invité. (guest conductor) et à donner des Masterclass en Belgique en France. Ilya Mashkevich maitrise un grand répertoire qui s’étend de Haydn et Mozart à Prokofiev et Ksenakis. Il compose pour le théâtre et le cinéma, entres autres pour la pièce de théâtre « Les Trois Sœurs » d’A. Tchekhov, (Paris 2008), la pièce de théâtre de H. Barker « Deep Wives/Shallow Animals » (Paris- Berlin 2010-2011) Actuellement il a composé la musique pour le spectacle musical jeune public, de Natasha Mashkevich, « Je veux être Grand » (création France 2014-2015) etc. Site personnel et agence artistique.

Naïs Van Laer sera la chef opératrice du projet, ci-dessous un aperçu de son travail, la bande- annonce d’un documentaire qu’elle a précédemment réalisé « Vivre avec son oeil », un portrait du photographe Marc Garanger.

Déborah Bombard-Golicki sera la compositrice de la musique originale, ci-dessous sa bande-démo.

Sokol Films

Société de production et de distribution

Nos Partenaires